Aux bons mots, le beau mobilier

Une librairie/salon de thé ouvre ses portes aux Pouzin et Solène Vignali, sa propriétaire, nous commande trois meubles rustiques, inspirés, dépareillés pour que l’on s’y sente aussi bien que chez mémé.

Un comptoir en chêne d’une belle époque, stable, accueillant, aux lignes douces et dynamiques. Adapté aux personnes à mobilité réduite.

Un buffet en chêne pour les bandes dessinées inspiré des mille et une nuits. Les portes d’un palais orientale s’ouvrent, elles se répètent, se succèdent et emmènent avec elles le lecteur en quête de rêves vers un ailleurs où tout devient possible.

Un troisième meuble en noyer pour recevoir les thés dont les fragrances déjà nous embaumes. Un espace de présentation pour les alléchantes friandises. Des rangements côté cuisine. Des boutons en laiton et porcelaines et des portes saloon à persiennes.

Plates-bandes, mises à mollet, plinthes et consoles, où la joie d’avoir été si bien formé aux bases du métier. Pour tous, des courbes finement travaillées, un soin méticuleux apporté aux détails, l’expression du plaisir de notre métier.

Une nouvelle collaboration Quick et Flupke… euh Julie Picavet et Perrine Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *