Famille de tabourets

 

Chacun son tabouret ! Ou plutôt, chacun sa barre pour les pieds… Voici quatre tabourets avec quatre hauteurs de repose-pied différentes, adaptées aux membres de la famille, et donc aussi aux amis de passage.

Chêne et frêne. Finition Rubio monocoat.

Et beaucoup d’amour.

Dryade

 

Une bibliothèque qui s’inspire de la nature et joue avec elle.

J’ai demandé au scieur s’il avait une planche rigolote à me vendre. Il a sorti cette immense planche de noyer, épaisse de 65 mm, avec une belle cavité au milieu. Parfait ! Le plaisir de la découverte à la raboteuse…

Coupée en deux, entailles, dans lesquelles j’ai glissé de fines étagères en érable. Le tour est joué !

 

Finition huile dure sur le noyer, vitrificateur sur l’érable.

Il ne manque plus que vos bandes dessinées :-)

Bureau Aurore Boréale

 

Une super(be) collaboration avec le mosaïste lyonnais Andry Solo !

Création pour le salon ID d’Art à Annecy.

 

Le noyer s’exprime sur le plateau du bureau que plus subtilement sur les pieds fins. Queues d’arondes toujours, pour les tiroirs classiquement, et pour les pieds afin d’avoir un ancrage solide.

Incrustation dans les façades d’une mosaïque en pierres naturelles. Tiroir caché à droite avec une façade en laiton.

Et bien sûr, la chaise qui l’accompagne. Mes premiers essais en « tapisserie ». Cuir véritable nacré.

Finition huile dure.

ID Art 2019, nous revoilà !

 

Pour la troisième année consécutive, l’équipe d’Au fil du rabot est arrivée en force au salon d’artisans ID d’Art d’Annecy, du 15 au 17 novembre 2019.

Un mois de travail intense a précédé l’événement, et c’était avec joie et bonne humeur que nous avons pu discuter avec les nombreux visiteurs. Des retours enthousiastes, on est reparti gonflés à bloc. Et pour l’année prochaine, de nouveaux projets attendent notre collectif…

C’était aussi une manière pour Sylvain de quitter en beauté l’atelier, et de laisser sa place à Julie Picavet, arrivée depuis juillet avec son grand sourire.

Vous prendrez bien une petite BD ?

 

Il n’y avait plus de places pour de nouvelles BD. Alors mon père avait 2 solutions : arrêter d’en acheter. Ou faire de la place :-)

 

On s’est donc lancé dans un réaménagement du mur, avec optimisation du rangement des BD et création d’un bel espace pour la télévision, tout en cachant ce qui doit être caché…

Et quelques friandises incrustées en plus, pour changer des petits poissons (même si 2 sont cachés quelque part, bien sûr !).

Totalement démontable. Chêne huilé et érable verni, pour jouer sur les contrastes.

De bijoutier établi, joli joli joli

 

Un projet que j’avais hâte d’attaquer. La bijoutière Marie-Charlotte Poirier (Nunaa Jewelry, Etsy) avait besoin d’un outil de travail adapté à ses besoins, et moi envie de m’amuser. On a été rapidement d’accord pour mettre en valeur le bois brut, et intégrer une autre matière que le bois ; ici le laiton. Youpi :-)

La structure est en hêtre, bois dur idéal pour les établis. Décorations en noyer, parce que c’est joli. Bords bruts à quelques endroits, la nature fait déjà si bien les choses. Tiroirs centraux galbés. Incrustations de filets de laiton. Petite cachette secrète. Démontable bien sûr. Bref, on s’y sent bien.

Finition huile dure naturelle. Maintenant, il n’y a plus qu’à !

 


Voir plus de détails →

Tu bridges ?

 

Une table de bridge (mais qui va servir de bureau, chut !) en noyer massif, avec son tiroir en érable. Incrustation de filets en placage d’érable.

Deux petites particularités : les pieds qui arrivent à 45° et le plateau en débord des traverses. Cela rajoute un peu de challenge…et c’est beau, surtout :-)

J’ai de nouveau utilisé des glissières à billes pour ne pas perdre trop d’espace en profondeur, tout en gardant une fluidité d’utilisation.

Un noyer particulièrement magnifique, avec son veinage noir… Finition vitrificateur à l’eau et cire. Comme dit la cliente, c’est doux comme un petit animal !

Une console, juste pour le plaisir

 

Une belle retombée du salon de créateurs ID d’Art !

Petite console destinée à passer ses jours au milieu des montagnes, dans un grand chalet où on ne viendra que pour passer du bon temps. Livraison bien sympathique…

Assemblage des pieds en queues d’aronde.

Le plateau est en chêne et érable massif, les pieds en érable. Découpage, collage, redécoupage, recollage…et on obtient un plateau arlequin.

Poncée avec amour, finition huile dure naturelle.

Et la lumière fut

 

Ma première lampe !

Un cadeau commun d’anniversaire pour une amie, que j’ai eu la joie de réaliser. Inspirée librement de gens qui font du beau bois, j’ai pu réutiliser mon placage bleu du Burogami pour se marier avec un abat-jour tout frais tout MADE.

Mon plus gros challenge a été de placer un chamois sur cette lampe, commande impérieuse de la cliente 😀

J’ai choisi un assemblage en queue d’aronde, très solide et bien esthétique. Relevé par des filets bleus.

Pied sculpté qui pourrait rappeler la montagne. Un chamois scrute l’horizon.

Noyer massif, socle en métal. Incrustation et collage de placage d’érable teinté. Finition huile dure naturelle.

Une table table à manger de forestier

 

Un retour aux sources avec cette belle table en chêne !

Un ancien ami forestier et son amie voulaient une grande table pour leur spacieux salon. Banquets en prévision. Avec de la courbe, du brut. Et encore une fois, beaucoup de liberté.

On est partis sur des bords bruts (j’ai seulement enlevé l’écorce), ce qui va bien au chêne avec un beau contraste entre l’aubier clair en bordure, et la couleur miel du bois de cœur qui s’exprime tout le long du plateau.

Les 2 pieds rappelant des arbres sont en tripli chêne (fait maison 😉 ) pour assurer une bonne solidité des branches. Vissés sur une plaque de fer, qui est ensuite incrustée et vissée au plateau. Ils sont ébonisés, donnant une puissante teinte noire tout en gardant le veinage naturel du bois.

Table entièrement démontable, et heureusement car elle pèse son poids. La stabilité de la table est augmentée grâce à une barre transversale, fixée par des clés en bois.

Finition huile dure naturelle. Bon appétit !