Grande lampe d’intérieur

Happy birthday my brother !!

J’ai créer cette lampe en pensant à mon frère et son intérieur. Et cela donne ça.  Sobre et chic, contrasté, dans une inspiration Japonaise par ses formes mais aussi par la technique de fabrication. Les bois noirs sont en fait du hêtre que j’ai brûlé au chalumeau. Bien à l’Est de chez nous, ils utilisent cette technique sur des maisons entières pour des raisons plus fonctionnelles. Ici c’est le contraste noir charbon avec le blanc de l’érable que je recherchai.

Restauration d’une table en noyer

Voici le plateau après et en dessous tel qu’il était avant. C’est plus pratique quand même!

Cadre pour puzzle géant

Quand on fait un 3000 pièces on est fier d’avoir terminé !  Alors on fait faire un beau cadre sur-mesure à son pote ébéniste…hein Guillaume! J’attends encore la photo du puzzle dans son cadre.

Cadre en chêne , et pointillés en érable et cerisier.

Un ukulélé

 

Un « travel ukulele » !
Comme un ukulélé, mais encore plus compact. Idéal pour ranger dans ses bagages. Diapason 33cm (Soprano) pour une longueur totale de 42cm.
Corps en frêne, table et dos en érable, touche en noyer. Frette zéro et chevalet en ébène.

Un kamélé n’goni

 

Mon interprétation du kamélé n’goni malien, petit cousin de la kora. Un instrument pentatonique, comportant généralement 8 à 12 cordes (parfois plus).

Le mien est constitué d’une caisse de résonance et d’une table d’harmonie en bois, contrairement au kamélé n’goni traditionnel qui est fait d’une calebasse sur laquelle est tendue une peau.
J’y ai ajouté un capteur piezo afin de pouvoir l’amplifier.

Une table bois et métal

 

Le mariage du métal et du bois, dans une petite table basse multi-essences.

Taille : 76×76 cm pour 40 cm de haut.
Prix : 780€

N’hésitez pas à me contacter si elle vous intéresse.

 

 

Et paon ! Un secrétaire Louis XV revisité

 

Après quelques mois, je fini enfin mon secrétaire, projet de fin d’année de mon CAP d’ébénisterie à Art Déco Création au Pouzin. On devait partir sur des pieds galbés Louis XV, réaliser un bureau avec abattant, et pour le reste, totale liberté ! Une belle aventure, possible grâce à des encadrants motivés.

J’ai pu travailler avec grand bonheur sur la courbe : galbage des pieds, sculpture, incrustation, cintrage… Inspirations Art Nouveau et gros travail de réflexion pour trouver un ensemble cohérent et sensuel.

Structure en noyer massif. Théatre et incrustation en érable. Tiroirs recouverts de galuchat. Marqueterie en placage teinté dans la masse et galuchat sur un soleil d’érable.

Finition jexé cirée.

Bonheur des yeux et des mains assuré.

Comment meubler son petit appartement parisien

 

La problématique ? Peu de mètres carrés.

L’envie ? Des meubles rustiques, texturés, à la ligne simple et fidèle au bois.

Un meuble TV, un bureau d’ordinateur et sa chaise, un tabouret pour enfant, une table de bar et ses 4 chaises, et une table basse sur roulettes. De quoi commencer une nouvelle vie.

Annie m’a fait confiance du début à la fin. Nous sommes parties sur du chêne, bois au veinage prononcé et chaleureux. J’ai accentué le creusage des cernes pour bien sentir le bois sous les dois. Finition naturelle à l’huile de Tung. Tout ça en deux livraisons sur Paris (dont une en Twingo !) et le tour est joué.

[pour les fins observateurs, effectivement, quelqu’un a un souci d’huile moteur à l’atelier]

Cornes

Plateau en chêne et cornes de zébu.

Meubles /casiers en bois de pays

Deux petits meubles en bois de pays puisqu’il s’agit de châtaignier du plateau ardéchois.. (petite, petite emprunte carbone..)